Promenade forestière d'une putain nue

5/14 photos commentées par le Maître :

Photo 1 : Magnifique photos de fesses de l'esclave… courbure parfaite… joli dos… visage un peu caché, comme par pudeur… le string et les tennis vont paradoxalement très bien ensemble… y compris qu'il est amusant de voir le joli cul de l'esclave reposant sur des chaussures visiblement pas très propres… l'endroit est charmant et bucolique. Quant au commentaire... j'en dirai que si la nudité en extérieur ou encore la semi-nudité est agréable, elle est et doit être érotique avant toute chose… ce n'est pas que la nudité qui compte, encore que celle-ci signifie aussi fragilité, disponibilité, etc. C'est la possibilité d'être vue… c'est l'exhibition permanente.

Photo 2 : Quant au fait que le photographe ait obligé la pute à faire à quatre pattes le tour du lavoir en s'écorchant les genoux… rien de plus naturel en fait… il a dû beaucoup se divertir en regardant ce cul remuer et "faire la roue"… Gageons qu'il y aura sûrement beaucoup d'autres photos prises de la pute en train de marcher à quatre pattes.

Photo 3 : Voilà une photo très nature... encore qu'elle aurait été encore meilleure si l'esclave avait été attachée en croix au dessus de la fontaine ou sur la poutrelle d'acier… la pose est pudique, réservée… mais la nudité ne l'est pas… le string transparent met en valeur plus qu'il ne cache la chatte et c'est très bien ainsi… il serait souhaitable que l'esclave s'habitue à déambuler plus souvent dans ce type de tenue dans la campagne ou les coins isolés. Le maître - rappelons le - a fixé à l'esclave un objectif de nudité en extérieur… qui devrait impérativement être tenu… preuves photographiques à l'appui… et bien sûr… sans attendre.

Photo 4 : Photo non commentée par la soumise, la salope en pleine nature exhibe son cul à peine dissimulé par un string.

Photo 5 : Pute au coin en train de faire pénitence avant d'être enculée.