Autoportraits d'une putain enculée

Toutes les photos de cette série ont été prises par moi d'après les directives du Maître. Si vous êtes observateurs, vous trouverez sur la plupart des photos la trace du fil auquel est relié le déclencheur de l'appareil photo.


Photo 1 : Apparition d'une première inscription... BONNE A ETRE ENCULEE dit la légende... c'est certain... mais encore me direz vous... les inscriptions sont en effet plus grosses ce qui permet à un vieillard comme moi de les déchiffrer plus aisément... merci... quand à la nuance du fond et la forme telle qu'elle est exprimée dans le commentaire.... Elle me paraît un rien compliquée... ; qui oserait aujourd'hui prétendre que l'esclave n'a pas de plaisir à porter ce type d'inscriptions sur elle ???
Il est vrai qu'inversement il peut y voir un plaisir pervers à LA CONTRAINTE... ce qui nous ramène à un autre débat... le plaisir du maître et de l'esclave passe t'il forcément par la souffrance de l'esclave ?? Ou si l'on préfère l'esclave pour mériter son statut doit-il souffrir physiquement ?
Quoi qu'il en soit, l'esclave à toujours le moyen de s'échapper de LA CONTRAINTE PAR L'ACCEPTATION... c'est une arme absolue...

Photo 2 : Ah, quelle mine renfrognée et qu'il est donc difficile de se déshabiller... pourtant quand on connaît le modèle... on ne le croirait pas... est-ce l'angoisse du RDV avec LUI ??? Elle est certes déconfite mais on pourrait aussi la croire un peu pudique, réservée... Est-ce par contraste avec le reste du livre ?... Est-ce la concentration de l'actrice juste avant de rentrer en scène... l'intériorisation qui débute ???
On aurait pu imaginer un point de départ différent... une photo-inventaire du modèle entourée de tous les accessoires de la séance, mais finalement cette photo est assez attachante.
(Il y a un thème intéressant dans le commentaire de la soumise : celui de photos - toujours les mêmes - prises chaque jour... disons pendant un mois... le résultat final serait - je vous le promets - très étrange... une piste pour vos autoportraits ?

Photo 3 : Parfaite photo de la présentation de l'esclave... jambes bien écartées en témoignage de la disponibilité et de la fragilité... position d'impudeur également... mains dans le dos... et bien sur sur le ventre, le qualificatif le plus approprié à l'esclave.
Mademoiselle sait et admet qu'elle est une vraie putain...
Le regard correspond assez exactement au statut en question... un regard de femelle mise en vente dans un marché aux esclaves... un autre rôle que goûterait - soyons en sur - mademoiselle... à condition bien sur de pouvoir "se racheter" très vite... mais je sais que la situation de mise en vente lui plairait...

Photo 4 : Mais cet éclairage n'est pas si mal... seconde photo de présentation de l'esclave... présentation de son cul... jambes toujours écartées... normal... pourquoi ne pas envoyer ces deux photos... la précédente et celle-ci avec mon évaluation...

Photo 5 : Et hop... disparition de la progression naturelle... notre esclave se présente désormais avec des pinces à ses nichons de conne et une bouteille dans sa chatte de pute... photo un peu ratée au niveau du cadrage, ce qui est dommage - mais pas grave - car l'intention d'exhibition totale est là ... Ce sont les pinces rouges en effet... et les pinces blanches étaient en effet une torture... encore un domaine de progression pour l'esclave, mais il est claire que cette progression doit d'abord être cérébrale et non pas physique... nuance que la maître a négligé cette fois-ci... il faut savoir reconnaître ses erreurs.
Mademoiselle a du mal à accepter son masochisme physique... réel toutefois mais sans excès... pour des tas de rasions qui lui sont propres... à elle de faire son propre cheminement... en attendant on en restera aux pinces rouges qui sont par contre à considérer comme un accessoire courant et indispensable du dressage de l'esclave... d'ailleurs l'esclave a pris l'habitude de les garder une grande partie de la séance...

Photo 6 : Aurais-tu imaginé voici un an, faire toi-même une photo de toi... pinces aux nichons... une bouteille bien enfoncée dans la chatte... le mot PUTAIN écrit en majuscules rouges sur ton ventre... et envoyer cette photo à un mec que tu n'as jamais vu... et qui t'as ordonné de la prendre ???
Je crois que la réponse à cette question est assez évidente... cette photo est le résultat d'un an de dressage et le fait que tout ceci soit obtenu avec ta collaboration volontaire ne change rien au fait qu'il s'agit d'un dressage et qu'en faisant ce genre de choses tu acceptes ton statut d'esclave... et tu l'illustres bien sur. Donc, je dis... dans un an, tu verras ou tu en seras ... ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas une limite et des limites. Pour les reste j'ai donné quelques pistes dans notre contrat... toi et moi savons que tu peux aller plus loin... et que tu en as envie... tu n'es qu'un esclave débutante et tu le sais aussi.

Photo 7 : Pour la première fois, la pute-esclave a accepté de mettre ses boules anales et de se photographier avec... c'est un progrès important puisque la dernière fois qu'une photo de ce genre avait été prise, celle-ci l'avait censurée au maître... NOUS Y VOILA DONC... mademoiselle aurait fait cette séance en étant enculée - certes modestement - une grande partie du temps.
Sur la photo, la pute s'attache comme prévu à bien présenter son trou du cul... la ficelle et l'anneau qui pendent ont un coté parfaitement humiliant... pas question de les raccourcir bien sur. Les boules anales font désormais partie des éléments courants et normaux du dressage de l'esclave.

Photo 8 : C'est clair que sur cette photo tu sembles m'en vouloir... mais on pourrait avoir une autre lecture de l'image... et dire qu'il y a du défi et de la provocation dans ce regard... " oui c'est bien moi... votre putain avec la chatte à l'air et une ficelle pendant de son cul... ça vous amuse de me voir comme cela... eh bien moi, je vous emmerde souverainement... "
Et puis cette photo, tu t'y est prêtée... n'est-ce pas.... Et même avec une certaine complaisance je dirai... en tous cas, je l'aime beaucoup.

Photo 9 : "Joindre la pose à l'écriture" en effet... je n'ai rien à ajouter si ce n'est que tu es très belle ainsi enculée... et que tu en seras d'accord avec moi, la ficelle qui traverse ta chatte valorise la photo... Simplement ça donne envie de te fourrer immédiatement trois doigts dans le cul... en plus des boules... mais ça, ça prouve l'efficacité de la photo... BRAVO.

Photo 10 : En effet, voilà qui te convient très bien... con et cul occupés en même temps... et c'est une situation à développer... là aussi, il faudra prévoir de t'entraîner... car j'entends que tu progresses en capacités de pénétration... en plus tu aimes... et je suis sur que tu as eu du plaisir à voir ainsi photographié TON VRAI VISAGE... AVEC LA FICELLE SORTANT DE TON CERVEAU.
Effectivement, deux bougies minimum à la place des boules anales aurait été encore mieux... ce sera pour une prochaine fois... il y avait aussi la variante bouteille dans l'autre trou... un must... l'enculage progressif.
Tu as raison, cette photo correspond à une bonne vision de toi... quant à utiliser ton cul et surtout à le faire utiliser... la prochaine fois tu te photographieras avec deux billets sortant de ton cul... ce sera parfaitement parlant... et cette photo là, on pourra l'envoyer à quelques magazines.

Photo 11 : Oui, la langue remonte... il faut dire que si tu avais une bite dans la bouche tu n'aurais pas ce problème... en tout cas tu 'amuses bien avec ta bouteille... et tu t'offres bien à la caresse de l'appareil et au regard du futur voyeur... nous sommes d'accord, tu as besoin de d'entraîner. Tu peux donc t'entraîner à tirer une langue de salope en chaleur avec un plug bien enfoncé en toi... rien ne vaut l'entraînement en situation, putain...
Oui, tu es vraiment une petite conne si tu n'arrives pas à tirer a langue... à te prendre en photo... et à t'enfoncer une bouteille dans ta chatte de pute... alors que des pinces à linge te déchirent de douleur... Je veux donc que la prochaine fois tu t'entraînes à cet exercice... avec l'entraînement, on arrive à tout.

Photo 12 : Début de la couleur...
Eh oui, il manque une photo de la bouteille profondément enfoncée dans ta chatte de pute... tu as raté cela... il faudra de rattraper connasse car ça manque à ma collection... sujet à reprendre et approfondir si j'ose dire avec cette bouteille et avec un plus gros calibre à titre de punition...

Photo 13 : OH LA HAINE ... rien à redire...

Photo 14 : Dommage pour le cadrage, mais bien pour l'intention... une de mes poses de toi préférées... en plus sur cette image -douleur ou plaisir ou les deux - tu as l'air un petit peu partie et c'est encore plus délicieux...
Bon... compliments aussi pour ta chatte rasée de pute... tu as bien obéi à ton maître et le résultat est tout à fait esthétique... j'ajoute que cette façon de se raser correspond tout à fait aux modèles pornos... elles sont toutes comme cela... j'espère que tu iras un peu plus loin... et que tu raseras progressivement de plus en plus... d'abord en amenuisant le triangle, puis en rasant à partir du sexe.

Photo 15 : Alors cette photo ci est assez complète... pinces aux nichons et à la chatte... bâillon... bouteille... un très bon portait de toi... un de mes préférés... j'aime beaucoup la ligne des épaules et de regard d'un noir romantisme... pour la bâillon, c'était la première fois donc je passe... il faudra t'habituer à autre chose... par exemple à avoir ta culotte dans la bouche en guise de bâillon... mais c'est un bon début... examen de passage réussi élève mademoiselle.

Photo 16 : Ah, ah... la pute nous montre son cul bien pénétré de boules... elle s'astique la chatte avec sa bouteille... sa chatte est écartée par les pinces à linge... je parie même qu'elle a des pinces aux seins... oui... oui, une très bonne photo porno.... Et en plus elle est bâillonnée... et comme on e envie de claquer ce cul...

Photo 17 : Une bonne photo de soumission... je suis content que tu aies choisi celle-ci pour la fin... c'est un bon résumé... une séance ou ma petite salope a exécuté docilement tous mes ordres... une vraie première séance porno... très très réussi... FELICITATIONS... ET JE SUPPOSE QU'ENTRE DEUX SEANCES DE PRISE DE VUES, CETTE BOUTEILLE A DU ALLER ET VENIR PLUSIEURS FOIS DANS TA CHATTE DE PUTAIN.

Photo 18 : Une photo de la pute bondée... pas de visage, mais à la limite ça rend la photo encore plus érotique. Le coté objet sexuel étant encore plus souligné... le bondage est pas mal fait... simple mais de bon goût dirai-je... tu aurais pu peut-être le serrer un peu plus, mais là aussi j'ai conscience que tu débutes, donc c'est bien... en plus tu as visiblement eu le souci de faire passer les cordes sur tes tétons et dans ta chatte et c'est un bon point... enfin trois... je trouve de plus que sur ces photos le mot PUTAIN te vas formidablement bien... Quant à la manière dont les ficelles jouent, tu ne m'apprendras pas grand-chose... pour le clitoris une petite pinces lui ferait sans doute un bien fou... en tout, ton commentaire prouve que tu aimes cette pratique...
Pourquoi les fesses et cuisses écartées... parce qu'une bonne pute écarte cuisses et fesses... et parce qu'une bonne esclave aussi... pour être plus disponible... mieux se montrer, ne rien cacher...
A DEVELOPPER FORTEMENT POUR TOI SOUS TES VETEMENTS NOTAMMENT... ET J'ADORERAIS AVOIR DES PHOTOS DE TOI EN EXTERIEUR AINSI BONDEE...

Photo 19 : Plastiquement la plus belle photo... compliments à l'élève esclave... tu as déjà eu ta récompense si la ficelle bien tendue t'est rentrée un peu plus dans la raie du cul et dans ta chatte de poufiasse... j'espère que tu en as bien profité... un joli regard...

Photo 20 : Un joli collier [offert par le maître]... une belle photo... on dirait que le modèle va se mettre à quatre pattes ou vient de se relever de cette position... est-ce la fait de porter un collier... même le regard respire une soumission humble et vicieuse qui n'apparaît sur aucune des autres photos... étrange et à méditer.

Photo 21 : JOLIE PHOTO DE TON CORPS TRES BANDANTE ET LE COLLIER N'Y EST POUR RIEN.

Photo 22 : J'espérais bien que tu t'en servirais ainsi de ce collier... car je sais que ta chatte est gourmande... ce n'est qu'un début car je crois qu'avec les mois, nous lui ferons connaître toutes sortes d'objets... j'espère que tu t'es un peu branlée en faisant ces photos... histoire que ton clito ne soit pas toujours lésé...

Photo 23 : [Le maître n'a pas fait de commentaire pour cette photo]


Textes de Phil Hirst, auteur de Souvenirs de Débauche - Editions La Musardine - Média 1000